The village of the Moon____.x'3}
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La maison de Narhu

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Kotaro Higuchi
Sun
Cuisinier
avatar

Masculin Nombre de messages : 193
Age : 27
Rp : 45
¥ : 16 000
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: La maison de Narhu   Mar Sep 16 2008, 15:58

Kaede ne lui laissa pas le temps de répondre que déjà elle sautait au cou de Kotaro. Surpris, il en oublia de se rattraper à quelque chose -n'importe quoi tant qu'il ne s'étalait pas dans le canapé avec Kaede sur lui. Malheureusement, il faut croire que malgré le fait qu'il sourit tout le temps, la poisse ne l'avait pas quitté. Enfin, peut-on parler de poisse dans un cas comme celui-ci ? Problème philosophique en effet. Il est vrai que si c'était une malade mentale qui lui tombait dessus en criant des propos incompréhensibles du genre : "On va se marier et avoir plein plein d'enfants !", là il pouvait parler de poisse. Mais là c'était tout autre chose. A la place d'une malade mentale il y avait Kaede, une de ses clientes, connaissances et amies -et jolie qui plus est XD.
Non ce n'était pas la poisse qui l'assaillait ; plutôt la gêne. Et comme preuve, il était rouge de la tête aux pieds ! Enfin, plus que quand il agonisait sur son canapé. Heureusement, Kaede se releva assez vite le sourire jusqu'aux tempes. Dépassé par les évènements, Kotaro se contenta de se relever sur ses avant-bras pendant que "sa soeur" lui racontait le passé.


Oui ! [...] ...c'est tout.

@________@ <----- tête de Kotaro pendant et après l'histoire.
Déjà qu'il croyait mourir en devinant que Kaede était sa soeur, là il mourait une deuxième fois. D'un côté, il était surpris, retourné, lessivé, scotché par ce qu'il venait d'apprendre. D'un autre côté, il était révolté par tous ses faits qu'il ignorait et qu'on avait fait à la sorcière. Comme la gigantesque cicatrice qui ornait son dos. Si Kaede n'avait pas à nouveau serré le cuisiner dans ses bras, il se serait insurgé avant de s'évanouir. Comment faisait-elle pour rester en vie ? Oo peut-être que c'était son côté sorcière qui l'aidait. En parlant de ça, comment sa faisait-il qu'il ne soit pas sorcier lui ?


Kaede... Ecoute je...

Il ne sut rien dire ni faire d'autre chose que la serrer à son tour en caressant ses cheveux. Puis elle recula en se recoiffant un peu. C'est à ce moment que Kotaro se leva d'un bond et se tourna vers elle, les yeux troublés.

Tu... Enfin, je ne peux...Je ne peux pas être ton frère, c'est impossible. Nous sommes trop différents, nous avons vécu trop différemment.

Il eut le malheur d'arrêter, attristé par l'impression de détresse que dégageait Kaede. Se reprenant avant de perdre son souffle, il continua.

Comment peux-tu croire que nous venons de la même femme ? Jumeau en plus ! Je sais que les jumeaux s'attirent forcément, mais là c'est impensable. Je n'ai pas de soeur, je suis enfant unique et j'ai vécu dans un pensionnat. Toi tu as vécu avec...

Une boule se forma dans sa gorge. Ton père ? Un ivrogne violent. Il ne put s'empêcher d'avoir de la compassion pour Kaede. Pas de la pitié non. En fait, il aurait souhaité que ce soit lui le battu et pas elle. Son enfance s'était passée tranquillement, au sein d'une famille aimée. Le pensionnat s'était plutôt bien passé aussi avec ses leçons de cuisine clandestines et ses parties de cache-cache entre lui et le directeur.. Oui au final, il n'avait à envier personne et encore moins Kaede. Il imagina aussitôt tout ce que ce père avait put lui faire subir, toutes les horreurs possibles et pourtant, elle était restée rayonnante. [Vas-y Koko, fais lui une déclaration d'amour tant que tu y es ! è_é]

Non rien oublie. Tu veux que je te raccompagne chez toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Bryanisinthekitchen.die XD
Kaede
Moon
gérante de magasin de magie
avatar

Féminin Nombre de messages : 1826
Age : 28
Rp : 128
¥ : 18 600
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: La maison de Narhu   Mer Oct 01 2008, 14:35

La pauvre fille n'arrivait pas à croire ce qui lui racontait ses oreilles, et ce ne serait pas la première fois qu'elles racontaient des bêtises. Elle avait l'impression d'être sourde, de tenir debout que par un miracle et aussi que son cœur s'amusait à faire les montagnes russes les plus dangereuses. Quel ingrat, cet organe ! Elle s'écroulait. Comment pouvait-on vivre tant d'émotions en si peu de temps? Au cours de quelques heures, même si ça semblait une éternité, la peur, l'inquiétude puis une énorme joie, la folie d'avoir retrouvé son jumeau puis ... Le désespoir et une tristesse énorme l'avaient traversée. Kaede fut obligée de s'agenouiller par terre (pourquoi ? Elle est faible, c'est tout ...) histoire de réfléchir un peu plus fort. Elle posa les mains sur ses tempes, il fallait trouver une solution. La jeune sorcière était réalisa vaguement que Koko l'appelait et même que sa main était sur son dos, essayant de ... De la réveiller ? Qui sait ? Son dos. Sa cicatrice. Ils avaient vécu trop différemment. (Ses pensées vont à deux à l'heure !) Evidemment ! Elle avait été battue. Elle a dû supporter son père, tandis que lui avait été épargné grâce à leur mère. La jeune fille se leva lentement. Il fallait qu'elle aille voir Narhu.

Non, Kotaro-san, ne te gène pas.Elle parlait d'une voix affreusement creuse, mais avait trop la flemme pour y mettre de l'émotion.Je vais demander à Narhu de me raccompagner.

Avec des larmes coulants le long de ses joues, elle se dirigea vers la chambre de Narhu. Quelle spectacle elle devait faire, avec du khôl le long de ses joues, du mascara partout et des cheveux noirs en bataille, mais quand Kaede entra dans la chambre bien rangée de son amie, elle prit quand même la sorcière dans ses bras, ce qui fit beaucoup de bien à Kaede.

Je comprends pas. Dit Kaede entre ses larmes. Cela devait être assez incompréhensible, mais Narhu semblait quand même comprendre.Je ... Il ... Il ne me croit pas ! Je ne sais plus quoi faire ... Comment lui prouver ? Pendant toutes ces années, moi aussi j'ignorais que j'avais un frère, jusqu'à ce que ma mère me le dise ! J'avais quatorze ans... Quatorze ans ! Et déjà battue par son père. Je trouve que c'est une chance de ne pas l'avoir connu. C'était vraiment ... Si je pouvais me venger de m'avoir séparé de mon frère pendant dix-huit ans, je le ferais. En plus de tout ce qu'il nous a infligées, à maman et moi. Regardes ! Un jour je suis rentrée avec une sale note, et lui était soul. Pour changer. Mais regarde ce qu'il m'a fait.

Folle de rage contre son père qui lui avait gâché son existence, même maintenant qu'il n'était plus là, Kaede se leva d'un seul bond, se retourna et souleva son t-shirt plein de dentelle noire pour exhiber encore une fois la longue cicatrice qui lui déformait le bas du dos. Elle entendit Narhu inspirer et savait instinctivement que ce n'était pas à cause de la cicatrice. Mais alors c'était quoi ?

_________________


Http://fowt-0.skyblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perdu.Com ... Pas à moì x)
Narhu
Gardienne de La paix
SUPERPâtissière
avatar

Féminin Nombre de messages : 945
Age : 25
Rp : 148
¥ : 14 000
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: Re: La maison de Narhu   Mer Oct 08 2008, 14:40

[Na-chan revient ! >w<]

Est-ce que Kotaro avait compris Kaede ? Est-ce qu'ils s'étaient retrouvés ? Est-ce qu'ils étaient prêts à annoncer à la pâtissière que leur lien de parenté était vrai ? Trop de questions dans l'esprit de Narhu. Trop d'interrogations qui lui rongeaient les ongles. Enfin non, c'était plutôt elle qui se les arrachait nerveusement. Cette attente la rendait complètement folle. Elle s'imaginait déjà les pires catastrophes. Un Kotaro incompréhensif, une Kaede morte de peur... Comment la sorcière pouvait-elle rester assise sur son lit sans rien faire pendant que son amie était entre la vie et la mort et que son petit ami allait apprendre la plus fantastique nouvelle de sa vie ? Pour patienter intelligemment, Narhu avait pris un livre intitulé : "L'ambulancier & Co". C'était une pièce de théâtre très amusante. |XD] Mais même le rire -qui n'arriva pas- ne réussit pas à lui faire perdre son anxiété. Elle fit les cents pas dans sa chambre, ouvrit la fenêtre en croyant suffoquer, puis la referma parce qu'elle avait froid.

*Naaaaaaaaaaaaannnnnnnnnnnn !!! >o< J'en peux plus !!! Appelez-moi un pompier, un ambulancier, quelqu'un qui me ferait passer cette attente !!!*

Soudain, alors qu'elle était en train de sauter sur son lit dans un élan de gaminerie aigüe, elle entendit un bruit dans le couloir. Ah ? Kotaro ? Kaede ? Les deux ensemble, bras dessus, bras dessous ? Lorsque la porte s'ouvrit et laissa entrer une sorcière en pleurs et comme au saut du lit, Narhu comprit tout de suite qu'il se passait quelque chose de grave. Koko a fait une crise cardiaque !!! O_o Non, c'était plus grave...*paf !* L'apprentie-sorcière accueillit son amie dans ses bras pour écouter ses soucis. Elle fut indignée de ce qu'avait dit Kotaro. Certes elle, elle croyait la jeune fille et son récit éprouvant. C'est pourquoi elle ne comprenait pas la réaction de son amoureux. Il fallait se mettre à sa place aussi. Mais Narhu ne s'y était pas mise, donc elle pestait intérieurement contre son cher et tendre.

Kaede-chan, je vais par...

Elle retint un cri. Le dos de son amie était barré d'une trace blafarde totalement en désaccord avec la beauté de la jeune fille. Seulement, ce qui surpris le plus la pâtissière, ce fut la tâche rouge qui s'étalait un peu plus haut. Une tâche reconnaissable qu'elle avait déjà vu à plusieurs reprises sur un corps connu. Et pour cause, c'était sur celui de Kotaro. Une grosse tâche de la taille d'une balle de ping-pong. La jeune fille attrapa son amie par la main et descendit au rez-de-chaussée en quatrième vitesse en criant dans l'escalier :

Kotaro !!!! Kota-kun !!! Enlève ta chemise vite !!!

Se rendant compte que ce qu'elle venait de dire était un peu osé, elle arriva dans le salon les joues rouges. Kotaro n'avait pas bougé, assis dans le canapé avec cet air étonné qui le rendait trop mignon. [La narratrice saigne du nez.... >w<]
Voyant que son petit ami restait interloqué de sa demande, elle retroussa ses manches et souleva le haut du garçon pour dévoiler dans son dos une vilaine tâche rouge grosse comme une balle de ping-pong.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chrysanthem.skyrock.com
Kotaro Higuchi
Sun
Cuisinier
avatar

Masculin Nombre de messages : 193
Age : 27
Rp : 45
¥ : 16 000
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: La maison de Narhu   Ven Nov 14 2008, 16:42

[ 8 Octobre ? O___O ]

La pudeur, un bien grand mot. Selon la définition du dictionnaire, c'était de la discrétion, de la retenue qui empêche de dire ou de faire ce qui peut blesser la décence dixit le Larousse. Elle pouvait être prise en compte par les vieilles grands-mères qui rougissaient devant la nudité d'un homme, par l'homme en question devant sa femme, ou même le petit copain de sa fille qui découvre pour la première fois le fruit défendu. Pour Kotaro, c'était tout simplement ne pas être mis torse nu par l'amour de sa vie. Surtout devant une autre jeune fille qui s'avérait être sa soeur jumelle. Trop compliqué. Narhu ne comprenait pas le sens de ce en cinq lettres visiblement, mais le jeune homme ne paniquait pas pour si peu. Encore heureux... La pâtissière ne lui avait pas laissé le temps de se remettre de son rejet, de son refus envers sa fraternité, que la sorcière lui ressortait un argument gros comme le monde pour le convaincre. Il devina tout de suite ce qu'elle montrait à son amie. En se contorsionnant un peu, il lui arrivait de découvrir cette fraise au-dessus des reins. Lorsque son ami le cuisinier du pensionnat lui avait demandé de quoi il s'agissait, Kotaro se souvint lui avoir répondu qu'il n'en savait rien, que c'était sûrement un bleu qu'il s'était fait en tombant. Mais en y repensant bien, ses parents adoptifs lui avaient déjà posé cette question. Il avait compris que cette tâche ne partirait pas. Une tâche de naissance, souvent visible chez les jumeaux.
Le jeune homme se rapprocha de Kaede qui affichait encore des yeux rougis avec un maquillage coulant mal effacé d'un revers de la main. c'était lui qui l'avait mise dans cet état. Il eut honte, et il avait raison. Prudemment, il souleva le T-shirt de la sorcière pour exhiber la même marque rouge. [ Un pervers, fuis Kae-chou ! >o<] Sa ne pardonnait pas, c'était une preuve irréfutable. Au-dessus des reins, grosse comme une balle de ping-pong, d'une couleur caractéristique. Kotaro ne savait que dire. En une seule seconde, tout son passé avait été chamboulé. Il apprenait d'un coup le caractère de ses parents biologiques et l'existence de sa soeur jumelle. Il y avait un trop plein d'émotions dans le coeur du cuisinier. De la tristesse, de la colère, du remord, du dégoût, de la joie et un tsunami de bonheur. Il ne trouva rien d'autre à faire que de prendre sa soeur dans ses bras, de la serrer chaleureusement pendant qu'une larme coulait sur sa joue. A côté d'eux, Narhu souriait calmement.


Pardonne-moi. Pardonne-moi 'il te plait Kaede. Je ne... je ne savais pas.

A partir de maintenant, il pourrait l'appeler "Soeurette".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Bryanisinthekitchen.die XD
Kaede
Moon
gérante de magasin de magie
avatar

Féminin Nombre de messages : 1826
Age : 28
Rp : 128
¥ : 18 600
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: La maison de Narhu   Ven Nov 14 2008, 17:56

[ Un pervers ? Bienvenue au club XD ]

Enfin. Enfin, la reconnaissance que Kaede attendait, l'amour fraternel et surtout ... quelqu'un d'autre a taquiner ! Mais pour l'instant, elle serrait fort son frère jumeau dans ses bras, elle mémorisait l'odeur de ses cheveux, elle sentait la chaleur de son corps. Surtout, elle se sentait entière. La jeune fille avait retrouvé son autre moitié de cellule-oeuf, qui était à présent un homme fort et merveilleux, avec une petite-amie adorable. Adorée, même.

Bien sûr que je te pardonne. Il faut pardonner la famille... Frèrot !

La famille ... Un mot que Kaede comprenait à nouveau. Elle ne l'avait pas bien comprise depuis la mort de sa mère. Elle s'imagina raconter des histoires sur sa mère et son père (elle en trouverait bien des rigolos, même s'il n'était pas quelqu'un de rigolo) pendant des heures, en été. Narhu serait à leurs côtes, souriante et tenant la main de son cher Kotaro. Narhu ! Kaede émit un ultrason à en rendre ses convives sourds et sautilla jusqu'à sa bonne amie et ...

Ma belle soeur !S'écria Kaede d'une voix toute aussi aigüe. C'était au tour de Narhu d'être étranglée dans les bras de sa nouvelle belle-soeur. T'es ma belle soeur !

Et là, en ce moment, Kaede ne c'était jamais sentie aussi heureuse. Elle avait une famille. Des amies. Un petit copain géniale. Si elle aurait pu immortaliser l'instant là, dans les bras de Narhu et Kotaro, elle l'aurait fait.
Mais elle ne pouvait pas. Impossible. La vie devait continuer, on devait suivre le chemin du destin. Il fallait surmonter tous les obstacles et puis aider ses amis à faire de même. Encore et encore, jusqu'à ce que les obstacles s'en aillent et que la vie leur suit. Même si Kaede n'allait pas arrêter son parcours ni aujourd'hui ni demain.


[Natsumi: T^T je suis toute émue par ces deux derniers posts >OO< !! zut, ça me pique le nez >//<]

_________________


Http://fowt-0.skyblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perdu.Com ... Pas à moì x)
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La maison de Narhu   

Revenir en haut Aller en bas
 
La maison de Narhu
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Maison de Nara
» Maison de Riiko
» Maison de retraite
» Cherchons une bonne "maison" pour un bouc nain
» Tableau des poses de maison de guilde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ moon-in-heart } :: Le Village de la Lune :: Vos maisons } :: La maison de Narhu.-
Sauter vers: