The village of the Moon____.x'3}
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The End...

Aller en bas 
AuteurMessage
Narhu
Gardienne de La paix
SUPERPâtissière
avatar

Féminin Nombre de messages : 945
Age : 24
Rp : 148
¥ : 14 000
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: The End...   Mar Jan 01 2008, 17:37

Après s'être enfuie de la maison de Natsumi, Welhelmina avait rejoins la montagne le plus vite possible, en se téléportant. Elle ne s'était pas vraiment enfuie, elle avait disparu. Si Hayoumie venait à l'emprisonner de nouveau, elle ne pourrait pas s'échapper si facilement. Son énergie vitale était assez basse. Elle aurait dut en voler à Natsumi, la maire étant trop puissante pour son état. Le sort "Fractus" l'avait plus épuisée qu'elle ne le pensait. Heureusement qu'elle avait absorbé une partie de la vie de Kotaro, sinon elle serait déjà six pieds sous terre. Sa durée de vie diminuait de plus en plus vite si elle ne trouvait pas d'énergie vitale assez vite. Elle le savait de toutes manières, sa vie était comptée. La maladie qui la rongeait depuis longtemps.ne se guérissait pas. La seule chose qu'elle pouvait faire, c'était ralentir l'échéance. Une excuse que personne n'aurait voulu croire, ni même entendre. Soudain en marchant, la sorcière eut un blanc. Très rapide, mais assez lent pour qu'elle s'en rende compte. Ou plutôt, pour que Narhu s'en rende compte. L'espace d'un instant, elle avait retrouvé sa vue et ses sens. Malheureusement pour elle, la vision qu'elle eut ne ressemblait en rien à ce qu'elle aurait voulu voir. En effet, elle aurait souhaité apercevoir Hayoumie devant elle, la seule personne qu'elle pensait pouvoir l'aider. Au lieu de cela, la jeune fille avait vu la neige. Un épais manteau blanc qui recouvrait la montagne se dressant devant elle.
Maintenant, la vision éphémère appartenait à Welhelmina. La pluie s'était transformée en neige malgré l'heure avancée de la journée. Ses bottes s'enfonçaient dans la neige molle sans bruit. Personne ne la suivrait jusqu'ici et elle seule connaissait le chemin. Elle coupa à gauche près d'un sapin mort, savourant le silence du lieu. En s'enfonçant un peu plus dans le paysage immaculé, elle trouva d'autres traces de pas dans la neige. N'y prêtant guère attention, elle continua sa marche jusqu'à arriver près d'un étang gelé.


*Cela n'a pas changé depuis la première fois...Et c'est la dernière que je le vois dans cet état...Il ne faut pas que je sois triste, c'est une vengeance...*

La sorcière s'approcha lentement du bord. La glace avait commencé à avancer sur l'eau, mais le centre était encore liquide. La clarté de l'élément lui permettait de voir le fond. Un poisson passa à toute vitesse comme une éclair bleu. Welhelmina sourit sadiquement. Elle n'avait jamais excellé dans la pratique de l'eau, bien qu'elle eut donnée des leçons à Natsumi. De toutes manières, elle n'aurait plus jamais besoin de se servir de ses pouvoirs. Elle avait essayé de les bannir, de rejeter sa nature de magicienne, mais ils étaient restés. Quitter ses racines n'était pas si facile que çà. Parfois, elle se rappelait son passé. Ses parents avaient été si fiers d'avoir une petite fille comme elle. Ils voulaient qu'elle soit heureuse et qu'elle leur donne une descendance digne du nom qu'elle portait. La jeune fille n'avait accepté ce destin. Elle faisait tout pour y échapper. Le seul moyen d'y parvenir était de se donner la mort. Ca c'était facile. Une mort rapide et pas douloureuse. En faisant çà, elle disait adieu à tout le monde. Mais en avait t-elle vraiment envie ? Elle eut à nouveau un blanc. Narhu prit la place, un peu plus longtemps cette fois. La sorcière regarda où elle était. Comment s'était t-elle retrouvé ici ? Elle avait froid dans sa robe. Ses cheveux étaient lâchés et descendaient sur ses épaules. Soudain, prise de panique, elle fit demi-tour rapidement mais ses forces aussi étaient consumées et elle tomba à genoux. Maintenant c'était ses mains qui étaient gelées. Welhelmina qui avait réintégré son corps durant ce temps, pouvait voir ce qui se passait, et elle profitait du spectacle en souriant. Elle savait très bien que sa victime était l'objet de nombreux questionnements.
A vrai dire, la jeune femme s'en amusait follement. Les derniers instants d'une petite fille. Elle rentra dans ce corps. Le sien était toujours en haut de la montagne. Elle s'y était fait un abri que nul ne pouvait voir sans briser le sort qui le camouflait. Lorsque Welhelmina laissait sa place à Narhu, son esprit retournait dans son corps et inversement. Mais l'esprit de Narhu lui, disparaissait subitement en laissant sa place au vide. Et la nature n'aimant pas le vide, se dépêchait de remettre les choses comme il se doit. Ces derniers temps, la méchante avait réussi à contenir cette force magique qui l'obligeait à retrouver son corps d'origine. L'énergie vitale de Kotaro ne lui avait pas permit de tenir plus longtemps. Il lui fallait partir. Mais si elle s'envolait maintenant, sa vengeance envers les sorciers ne serait pas achevée.


*Assez perdu de temps...*

Welhelmina releva le corps de Narhu avec ses propres forces. Elle chancela en s'approchant de l'étang. La nature était coriace. Il neigeait toujours et le vent soufflait. Une branche craqua, ce qui fit sursauter la jeune femme. Elle se retourna brusquement, mais ne vit rien. Aux aguets, elle fit un tour complet sur elle-même. Et si Natsumi ou Hayoumie l'avait retrouvée ? Elles mettraient son plan à l'eau ! Il fallait l'y mettre avant. Pas plus tranquille pour autant, Welhelmina posa un pied sur la glace. Il y eut un petit craquement mais elle tint bon. Si elle cédait, l'échéance arriverait plus vite, rien de plus. Pas la peine de faire croire à un accident, tout le monde serait au courant. Le maire expliquerait tout. Un autre pied fut posé. Un autre petit craquement fut entendu. La sorcière se maintint en équilibre sur la glace en écartant les bras. Elle marchait lentement, confiante en ses capacités restantes. Une bourrasque manqua de la faire tomber. Elle conservait sa dignité tout de même et se rattrapa toute seule.
La jeune fille arriva au bord du trou. La mare était vraiment profonde, et pourtant l'eau était claire. Welhelmina s'accroupit, puis s'assit sur le rebord et trempa ses jambes dans le liquide glacé. Elle frissonna, le froid lui mordait les mollets. Elle fit une grimace pour retenir un petit cri. En s'aidant de ses mains, elle se laissa glisser en douceur dans l'eau les yeux fermés. Elle était engloutie à mi-poitrine lorsqu'elle lâcha prise et sombra lentement mais sûrement. Sous l'eau, personne ne l'entendrait crier. La magie intervint à ce moment là et Narhu prit la place. Peut-être qu'elle aurait dut rester dans le vide le temps de mourir, pour ne pas voir l'auteur de son trépas. Sa robe flottait autour d'elle ainsi que ses cheveux bruns. Elle ouvrit les yeux mais vit flou. Ses membres s'engourdissaient au fur et à mesure qu'elle coulait. Elle ne sentait presque plus rien et referma à nouveau les paupières. Tant pis, elle n'y pouvait rien. Et comme cela arrive à toutes les personnes sur le point de mourir, sa vie défila en un instant.


*Maman ? Papa c'est toi ?Et Aniki, et Kotaro-kun aussi ? Et toutes mes amies...*

La jeune fille esquissa un faible sourire. Elle se voyait enfant, en train de courir dans un champ avec son frère. Peu après, en train d'étudier à une table d'école. Sa encontre avec Kotaro passa aussi et son arrivée à Moon-in-Heart. Ses discussions avec les autres filles du village. Elle vit ses parents aussi.Quand ils étaient plus jeune. Il y a environ 11 ans. Ils souriaient tous deux en agitant la main. La voiture était garée derrière et ils entraient dedans avant de s'éloigner, tandis que Narhu et son grand-frère leurs disaient au revoir. Elle s'était mise à pleurer, mais sous l'eau, la sorcière n'entendait pas pourquoi. Il y eut une dernière image, la plus affreuse de toutes sans aucun doute. Deux mains entrelacées dans une flaque de sang. Narhu n'avait pas vu cette image, mais on lui avait raconté les détails. Un accident de la route, fatal malheureusement. En apprenant la nouvelle, Sasuke le frère, emmena sa soeur loin de là où ils habitaient auparavant et s'était mis à travailler.
La mourante ouvrit les yeux qu'elle ne pensait plus jamais entrouvrir. Un bruit était parvenu à ses oreilles.
En haut de la montagne, Welhelmina avait retrouvé son corps. Elle observait les bulles irrégulières qui montaient à la surface de l'eau tout en scrutant les alentours au cas où quelqu'un lui mettrait des bâtons dans les roues. Malgré le mauvais rire qu'elle eut, la voix de Natsumi résonnait dans sa tête :


"Pourquoi étais-tu si triste quand tu es partie en m'abandonnant ? Pourquoi étais-tu si triste quand il t'a blessé ? Pourquoi es-tu toujours aussi triste aujourd'hui?..."

La jeune femme soupira et leva la tête au ciel. Les flocons de neige tombaient autour d'elle mais elle ne s'en apercevait pas. L'un d'eux se posa au coin de son oeil, fondit et une fois devenu eau, glissa sur sa joue.

Pourquoi Natsumi-chan ? Tu veux savoir pourquoi si encore si triste ? Je vais te le dire...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chrysanthem.skyrock.com
Narhu
Gardienne de La paix
SUPERPâtissière
avatar

Féminin Nombre de messages : 945
Age : 24
Rp : 148
¥ : 14 000
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: Re: The End...   Mar Jan 01 2008, 17:38

Welhelmina regarda l'étang. Elle était à environ 15 mètres au-dessus de l'eau. D'un revers de la main, elle essuya la goutte qui coulait de son oeil et se pencha dans le vide. De rares bulles remontaient à la surface. La mort de Narhu ne prendrait plus trop de temps désormais. Mais une question turlupinait la mauvaise sorcière. Comment avait t-elle faire pour disparaître après son crime ? Elle avait trop peu d'énergie pour se téléporter ou s'envoler, et prendre le train du village la ferait repérer.
Narhu referma ses yeux. Personne ne viendrait ici, personne ne la verrait, et personne ne la sauverait. Elle aurait put pleurer si elle n'avait pas été sous l'eau. Soudain, elle entendit un grand bruit de bulles.
Du haut de son poste d'observation, Welhelmina avait rassemblé le peu de force qui lui restait pour descendre la montagne et plonger dans l'eau gelée. Elle n'y voyait rien dans l'étang et ne pouvait pas demander à Narhu de lui dire où elle se situait. Elle nagea encore plus profond, les mains en avant pour essayer de trouver quelque chose. Sa vue floue n'arrangeait pas les choses, mais elle espérait que son instinct la guide bien. La jeune femme pouvait sentir la magie de son ancienne victime disparaître au fur et à mesure que les secondes passaient. En suivant la trace de cette magie, elle toucha un bout de tissu qui semblait flotter dans l'eau. Aussitôt, elle l'agrippa et le fit revenir vers elle. Passant une de ses mains sous le cou de la pâtissière et l'autre sous ses genoux, elle remonta à la surface alors que son air venait à manquer. Tant pis si elle étouffait, elle ramènerait son précieux chargement à la surface. Le corps était lourd à cause de l'eau, mais pas pour autant insoutenable. Les deux filles émergèrent en éclaboussant les alentours. Welhelmina, qui croyait exploser, eut une immense bouffée d'air et déposa Narhu sous la glace. Cette natation polaire l'ayant beaucoup épuisée, elle n'eut que la force de la pousser sur la terre ferme. Elle ne put même pas effectuer son déplacement jusqu'au bout et s'écroula juste avant. En relevant la tête, la sorcière vit que la noyée ne respirait plus. Elle fut prise d'une crainte surprenante venant d'elle qui ne pouvait pas voir les magiciens en peinture. Ses doigts tremblaient lorsqu'elle les approcha du visage de la jeune fille. Premier soin à donner en cas de noyade et d'évanouissement...
Welhelmina porta son auriculaire droit à ses lèvres et souffla dessus doucement avant d'articuler d'une voix éteinte :


Conventus vitae auraeque...


Une fine fumée bleuâtre sortit de sa bouche et s'enroula autour de son doigt comme un serpent, puis la sorcière la fit rentrer dans la bouche de Narhu. Elle s'y faufila sans bruit et la jeune femme attendit le verdict, agenouillée à côté de la noyée. Plusieurs minutes passèrent, semblables à des heures. Au moindre bruits, Welhelmina sursautait. Dès qu'elle voyait une réaction de la part de la pâtissière, elle sentait son espoir revenir, avant qu'il ne s'effondre soudainement. La fatigue la rongeait et à plusiquers reprises elle dut lutter contre le sommeil pour continuer de veiller. Et finalement elle s'endormit.
Au pays des songes, elle rencontra Hayoumie un peu plus jeune qu'elle ne l'était maintenant. En fait, elle était semblable au jour où elles s'étaient rencontrées pour la première fois, à l'arrivée de Welhelmina à Moon-in-heart. Elle voyait le même train qui l'avait emmené, et les mêmes gestes de la part du maire pour son accueil. Elle souriait. Cela faisait si longtemps qu'elle n'avait pas souri gentiment à quelqu'un. Elle ne savait même pas ce que cela faisait d'être heureuse. La méchanceté avait pris le dessus. Ensuite, la jeune femme se vit escalader la montagne, le soir et se faire un abri dans la roche, près du sol au-dessus d'un étang. En 'approchant de plus près de cette mare, on pouvait apercevoir des éclairs bleus de temps à autre. C'était un poisson qui sautait gaiement. Un toussotement rompit le rêve. L'endormie ouvrit les yeux, surprise d'entendre un bruit aussi curieux.
Elle regarda Narhu. C'était elle qui avait toussé. Elle fronçait les sourcils en crachant de l'eau par petites quantités. Devant cette vision qu'elle croyait irréaliste et éphémère, Welhelmina ne put s'empêcher d'avoir un vrai sourire heureux. Elle prit les mains de la petite sorcière dans les siennes et l'observa s'éveiller.


Comment te sens-tu petite ? Tu reviens de loin tu sais. Je suis désolée de tout ce que je t'ai fait. Sache que je regrette amèrement mes gestes. Je ne savais pas ce que je faisais. Natsumi-chan avait raison. C'est moi qui souffrait le plus, et pour me venger je faisais souffrir les autres alors qu'ils n'y étaient pour rien. Je suis vraiment une idiote. Pardonne-moi je t'en supplie...


Narhu écoutait ce discours calmement mais avec de grands yeux. Elle ne disait rien. Et quand la sorcière eut fini son discours de pardon, elle lui sourit simplement.
Elle ne pouvait pas se relever encore, ses forces n'étaient pas complètement revenues. Elle parla alors en tremblant de froid.


Vous connaissez Natsumi-chan ? Si vous êtes son amie, vous êtes mon amie aussi...Puis-je apprendre votre nom ?

Welhelmina fit les gros yeux. Elle ? L'amie d'une inconnue ? Elle ne connaissait que son nom, même pas ses pouvoirs, et elle devenait son amie ? Devant cette naïveté, la jeune femme baissa les yeux. Elle se sentait confuse d'avoir autant maltraité sa "nouvelle amie" alors qu'elle était aussi gentille. Elle frotta ses mains presque bleuâtres par le froid et la regarda avec attendrissement. Narhu ne parlait pas, se contentant de sourire. Elle revenait en effet de loin, elle était épuisée mais en vie. La sorcière qui l'avait apparement sauvée ne répondait pas à sa question, mais elle s'en fichait.
Soudain, il y eut un craquement, plus fort que les précédents et suivi de plusieurs autres. Affolée, Welhelmina jeta un regard en arrière sans cesser de tenir les doigts de la pâtissière. Du centre de l'étang une large figure s'était crée, séparant en deux la glace jusqu'aux deux filles. Elle continuait de s'étendre à toute la mare, menaçant de rompre la fine couche opaque. La sorcière devait se dépêcher, sinon elle finirait avec la jeune fille au fond de l'eau pour toujours. Elle passa ses bras autour du corps de Narhu et la souleva jusqu'à la berge où elle la déposa délicatement. Mais ne pouvant aller plus loin en raison de ses forces, elle s'arrêta juste au bord. Il y eut un ultime craquement et la glace se brisa. La lycéenne regarda avec horreur les genoux de sa sauveuse s'enfoncer dans l'eau, se faire engloutir avec son bassin puis son buste jusqu'à ce qu'il ne reste plus que ses épaules et sa tête immergée. Elle bascula sur le côté et tendit sa main à Welhelmina. Mais cette dernière n'en voulut pas. Elles se regardèrent toutes les deux, l'une les larmes aux yeux et l'autre souriant paisiblement. La jeune femme articula d'une voix faible, qui s'échappait de ses lèvres comme un dernier souffle.


Tu me promets que tu vivras petite...Hein ? Et tu diras à Natsumi-chan que...Qu'elle a toujours été dans mon coeur, depuis le début...Et qu'elle y restera pour toujours...

Narhu ne retenait plus ses pleurs qui coulaient abondamment sur ses joues blanches. Elle promit, et comme ses côtes lui faisaient mal, elle se remit sur le dos. Elle sentit l'étreinte de Welhelmina sur sa paume, l'étreinte lui échappait et enfin ce fut le vent qui lui caressa les doigts. La jeune fille éclata en sanglots sans pouvoir se cacher les yeux ou se les essuyer. Sa sauveuse avait coulé, elle était morte à sa place, et cela l'envahie de remords et de tristesse. Elle ne savait pas son nom, mais le peu de minutes où elle l'avait vu et où elle lui avait parlé avait scellé son amitié. Désormais elle était seule dans la neige, avec la nuit qui tombait, le froid qui l'immobilisait. Mais elle voulait vivre assez longtemps pour donner le message à Natsumi. Le sort que la défunte lui avait lancé lui permettait de respirer normalement, et il s'arrêtait là. Il ne lui permettait pas d'accéder à l'immortalité. Elle en aurait eut bien besoin maintenant.

[ zizik ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chrysanthem.skyrock.com
Hayoumie
Maire du village
Prêtresse de la magie
avatar

Féminin Nombre de messages : 2146
Age : 26
Rp : 273
¥ : 1 000 000 000 ect..
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: The End...   Dim Fév 10 2008, 15:37

Hayoumie marchait, elle n’arrivait pas à penser à autre choses que ce que c’était passer, il y a quelque temps, chez Narhu. C’était ci Bizarre, si étrange qu’Hayoumie en avait perdu l’habitude.
À l’époque les esprits comme les fantômes, les elfes et tout autres créatures encore vivantes à ce jours vivait en toute harmonie n’importe où dans le monde et Hayoumie en croisait souvent et n’hésitais pas à parler et discuter avec eux.
Il faut dire qu’Hayoumie n’est pas n’importe qui : c’était Hayoumie Myzaara, l’héritière de la grande et prodigieuse famille Myzaara, l’une des plus connus du Japon et du monde Magique, Dans chaque générations, les femmes le plus souvent, couvrent le rang de prêtres ou prêtresse , protecteur de la reine de la Magie. La lignée des Myzaara existe maintenant depuis les années 1253, le jours de la naissance du premiers prêtres magique Myzaara. Dans cet famille il était obligé que l’héritier garde son nom de famille. Même si Hayoumie c’est mariée avec Kyô elle ne changeras pas de nom. C’est dans son devoir de le garder pour pouvoirs garder cet lignée éternel.
C’est une sorte de règle qu’aucun membre de la famille de pouvais changer.


La neige.. Je l’ai toujours aimais..

Hayoumie se sentais un peu mélancolique, à vrai dire dans ses plus beau souvenirs il neigeais tout le temps. Elle est née un jours ne neige, une tempête de neige recouvrait toute la petite valet où se trouvait le Château des Myzaara et des Kariyu.
La Famille des Kariyu était composé du Roi des Vampires, le père de Kyô futur prince avec son frère Lucius. Hayoumie s’amuser tout le temps lorsqu’elle était petite, elle partais voir les Kariyu et riait avec Kyô pratiquement tout les minutes mais arrivait à un certain âge l’emploi du temps d’Hayoumie devenais charger. La journée c’était les cours, en dehors les clubs de danses et de sabres, pendant les week-ends c’était les cours magiques, en dehors les clubs d’art . Sa vie était invivable pourtant elle n’avait jamais renoncée , elle était toujours là, elle n’avait jamais ratée un cours, avait toujours fait ses devoirs , elle n’a jamais abandonnée et ses seul moment de repos c’était les vacances, le plus souvent c’était en hivers et lorsqu’il neigeais elle était dehors et savourais ses seul moment de repos. Et devinais avec qui elle passait c’est moment ? Avec Kyô bien sûr.
D’ailleurs lorsqu’elle avait vers 14-15 ans ses parent organiser beaucoup de bal pour les fêtes et Hayoumie y venait toujours accompagner de Kyô et lorsqu’il neigeais Hayoumie ne pouvais se sentir mieux qu’Heureuse. Hayoumie continuais de marchais, elle changeais constamment de direction. Hayoumie pistait Narhu en fonction de son aura Magique, même si Hayoumie avait pour l’habitude d’utiliser la téléportation ici c’était comme vouloir se suicider parce qu’il y a plus de nutella dans l’étagère du haut dans la cuisine. Hayoumie soupira, pourquoi fallait-il que ça lui arrive à elle ? Pourquoi Narhu ? Elle savait que c’était pas parce qu’elle s’énervait seul dans un coin perdu enneiger de la montagne que le réponses allait venir.
Croyez vous qu’Hayoumie allait laisser la petite Narhu avec cet Welhelmina seul ? Non mais faut pas rêver, Hayoumie, Malgré son aire « je m’en fou », était un bon maire et s’avait parfaitement se qui ce passe n’importe où, n’importe quand.
Si un jour les gens se demande pourquoi Hayoumie tape un fou rire en solo la réponse sera simple, ça veut dire que quelqu’un à fait quelque chose de tellement stupide qu’Hayoumie se moque. Donc maintenant , par exemple, Hayoumie était à la fois énerver parce que Welhelmina allait mourir, mais était en même temps morte de rire devant la scène entre Miki et Shaolan qui était dans un train a des années lumières de la montagnes.
Hayoumie s’arrêta. L’aura Magique de Narhu devenais de plus en plus faible et il fallait qu’Hayoumie fasse quelque choses et ce n’est pas en riant de la réaction de Miki dans la gare que Narhu allait survivre.
Hayoumie fit apparaître ses dragon. Savez-vous comment Hayoumie a eu ses dragon ?
Évidemment que non, enfin beaucoup de gens savent qu’elle en possède deux, mais rare sont ceux qui savent leur noms.
Cela remonte à l’époque ou Hayoumie avait 15 ans, Comme vous le savez, chaque sorcier sorcière de famille noble, riche , ou célèbre, à l’âge de 15 ans reçois un dragon. Mais cet coutumes fut arrêter pour cause de manque de dragon. Il fallait protéger ses pauvre bête qui disparaissait ! Enfin bref à son quinzième anniversaire la mère d’Hayoumie lui offrit un grand dragon de chine, il était d’un vert assez claire et de long poil recouvrait , comme une fine ligne, le dos. Ces yeux était bleu foncée et à ce moment il était encore jeune. Mais tout le monde sais que maintenant il est plus grand et plus fort et qu’il fait deux fois plus de bêtises.
Ce type de dragon ne possède pas d’aile mais vol aussi, et il possède aussi une sorte de moustache étrange. Hayoumie se souvient encore des premiers vol qu’elle avait fait avec Lui, Lui ? Et oui ce dragon est un mâle qu’Hayoumie a appelai « Aishi », diminutif de Aishiteru ce qui veut dire « je t’aime » en Japonais, c’est comme Suki.
Hayoumie l’aime beaucoup même si elle le considère plus comme un mauvais dragon qu’un bon. Lorsque Kyô à était dit comme Mort le père d’Hayoumie lui acheta un autre dragon. Un Européen cet fois, avec de belle ailes. Le dragon était magnifique, une vrai merveille. Il était Blanc de partout, seulement ses yeux était.. Rose. Hayoumie Avait craquée, cet fois ce fut une dragonne qu’Hayoumie appela « Halla » parce qu’elle lui faisait penser à un Ange et que Halla était un nom qui lui allait bien.
Hayoumie monta sur Aishi. Il était si doux que ça lui donnais envi de dormir.


Haaa C’est pas le moment de dormir Moi ! Mais à quoi je pense !

Hayoumie pensait à Kyô.. Même si son objectif était de sauver Narhu sa tête était ailleurs. Elle ne savez pas pourquoi mais le fait que Kyô hante c’est pensée était tout a fait normal car à cet instant Hayoumie se dit que c’était un peu normal, l’idée de rester prés de lui ne pouvait que donner du courage à Hayoumie ! Plus vite elle aurait atteint son objectif , plus vite elle pourra retourner chez elle.
Mais elle en oublier pas ses devoirs de Maire, les nouveaux villageois , les dossiers gros comme une montagne jumelle de l’Himalaya, il fallait même qu’elle fasse un tour dans le passé des gens, découvrir leur secret , l’un des trucs qu’Hayoumie préfère dans son travail.
Si un jour vous essayer de lui mentir c’était comme signée son arrêt de mort et Hayoumie construirais une tombe à votre nom, un cimetière et tout et tout.
Hayoumie n’était pas aussi méchante avant, Elle était même un peu trop gentille et n’arrêter pas de sourire et de faire la folle, mais la mort de Kyô avait tout changer. Son regard et ses expression devenaient presque sinistre, Elle parlait rarement, rester seul . Personne ne la reconnaissait , elle avait complètement changée.
Sa famille l’abandonnée peu à peu, l’époque heureuse d’Hayoumie était terminer, maintenant il ne rester qu’une âme triste. Elle continua de travailler, ses parent l’inscrire dans un vrai Lycée , ils pensaient que comme ça elle se ferai des amis mais c’était peine perdu, Parce qu’Hayoumie était différente, parce qu’elle était perdu, personne ne lu parlais, tout le monde la rejetais, On se moquais d’elle tout le temps, pas une journée se passer sans qu’un gamin ne la cherche. À un moment elle n’en pouvait plus. Elle avait trop garder ses souffrance pour elle. Elle ne souriait plus, ne parlait plus, les seuls choses qu’elle faisait c’était punir ce qui osait l’insulter elle ou sa famille. C’était un jour d’été, il faisait beau, chaud et pratiquement tout le monde était en couple, ce qui rendait Hayoumie furieuse et de mauvaise humeur. Des garçons d’environs 18 ans l’abordait dans un coins de la rue, en ville. Hayoumie essayait de fuir ses élèves stupide et de trouvait un endroit de repos, quelque part où tout recommencer, repartir de zéro c’était la solution d’Hayoumie mais il a fallu que ses inconnu gâche tout ça. Il la draguais, comme d’habitude Hayoumie ignore et continu son chemin mais 3 garçons de 18 ans contre une sorcière de 16 ans c’était comme ce suicider. Mais Hayoumie n’était pas comme les autres, un des garçons - le plus moche d’après Hayoumie - lui attrapa la main , La jeune fille le repousse violemment mais rien ni fait, les garçons l’encercle. Ils essayaient de l’emmener quelque part, lisant dans leur pensée Hayoumie avait comprit leur intentions et elle se dit qu’il ne fallait pas laisser des hommes comme ça dans ce monde. Elle lâcha les sacs quelle portait , il contenait quelque vêtement et de trois bricole de sorcière et leurs jeta un sort, celui de l’enfermement. Il enfermais les gens dans un miroir pour l’éternité. Comme il n’y avait pas de miroir Hayoumie les avaient enfermés dans une flaque d’eau tout en sachant parfaitement que l’eau s’évaporerais et que ses garçons mourrais. À ce moment là elle n’avait pas pensée à la peine qu’aurez la famille de ses garçons, ni les larmes qui coulerais sur les joues de leur mère.
Ce jours resteras gravée dans la mémoire d’Hayoumie, son premier meurtre, c’était ça manière de montrer à quel point elle souffrais sans Kyô. Mais elle reconnu son erreur et s’enfuit. Elle avait tout abandonnée et était parti vivre dans l’inconnu. Elle pleurais souvent, sa magie était trop puissante , elle réaliser qu’elle avait fait la plus horrible des choses : tuer. Elle ne savait plus quoi faire, elle se sentais si mal. Imaginer à qu’elle point une personne me souffrir de la perte de celui qu’elle aime le plus et qu’ensuite un tas de problème suive. C’était son destin, elle ne pouvais rien n’y faire et pourtant, après 2 ans de fuite elle arriva dans cet endroit désertique: On lui avait racontée l’histoire de cet déesse, L’histoire de cet fontaine. C’était si triste d’avoir le cœur brisé.
« Je vais créer un ville ici ! » Hayoumie pensa quand créant cet ville on lui pardonnerais ses fautes. Maintenant elle sourit , elle est heureuse et fait en sorte que chaque villageois soit heureux mais voila, Les sorciers , mage et autre monstre, essayent d’infiltrer la ville. Mais Hayoumie est là, pour protéger cet ville des problèmes qui vont arriver.
Celle-ci arriva enfin à destination, Narhu était là et Hayoumie sorti son spectre et récita une formule pour redonner des forces à Narhu. Malheureusement elle ne pouvais faire qu’une choses pour Welhelmina , Alors que Aishi prenais Narhu dans son dos Hayoumie elle , envoyait Welhelmina dans un monde meilleure. Hayoumie connaissait cet formule depuis qu’elle était petite , la formule du Paradis.


On y va Aishi, maintenant tout est fini..

Hayoumie se retourna vers le lac de glace, Le fantôme de Welhelmina partait en direction du ciel et Hayoumie sourit.

Tu lui manqueras-tu sais ? a moi aussi d’ailleurs et puis je suis sur que ta nouvelle amie te garderas dans son cœur.. Welhelmina. Promet moi de veillais sur Na-chan, Ok ? Tu seras son ange gardien..

_________________
Nous ne somme plus que fantômes. Alors vous savez quoi ?
bouh !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moon-in-heart.jeun.fr
Hayoumie
Maire du village
Prêtresse de la magie
avatar

Féminin Nombre de messages : 2146
Age : 26
Rp : 273
¥ : 1 000 000 000 ect..
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: The End...   Dim Fév 10 2008, 15:38

Hayoumie monta à son tour sur le dos d’Aishi. Quelque larme coulais sur sa joue, elle aimais vraiment Welhelmina, c’était une personne tellement bien qui avait trop souffert et Hayoumie espérait que le cadeau qu’elle venait de lui faire lui plairait. Bon c’était un peu logique, qui n’aimerais pas aller au paradis ?
Hayoumie aurait aimée la sauver, pouvoir rire avec elle et lui apprendre encore plein de tour de magie, comme avant mais c’était faire un rêve éveiller et trop y croire.
En tant que grande flemmarde Hayoumie finit par s’endormir sur Aishi. Elle était épuisée, elle passait ses journée à travailler dans son bureau ou a préparer son prochain cours. C’était la super woman des temps moderne !
Hayoumie se retrouva dans une forêt. Elle était dans une robe vert et orange, ses long cheveux blond était lâchez . C’était rare qu’elle se voit dans ses rêves, d’habitude elle ne voyait pas son corps , elle voyait les choses de son regard. La nuit tombait , Hayoumie avançais prudemment dans la forêt étrangement sombre et lugubre.
Le vent soufflait légèrement et faisait voler ses long cheveux blond. Il n’y avait aucune forme de vie dans cet forêt , elle semblait vide cependant elle apercevais, au loin, une silhouette.


Un rêve prémonitoire ?

Hayoumie avançât , elle reconnut immédiatement la personne qui était devant elle. Hayoumie courut vers elle et posât sa main sur l’épaule de la personne celle-ci se retourner et de là Hayoumie pu reconnaître Miki. Le regard de miki était froid est très terrifiant. Hayoumie fit un pas en arrière.

Miki-chan ?

Miki souriait , c’était à la fois sadique et triste. Miki allait faire quelque choses ? Est-ce vraiment un rêve prémonitoire qui allait montrer ce qui allait se passer ? Pourtant Hayoumie avait déjà vu ce qu’aller causer son mariage avec Kyô : La guerre et la colère de Miki.
Hayoumie avait vu que Miki allait utiliser ses pouvoirs et oublier sa promesse, elle allait utiliser cet énergie , cet magie qu’on lui avait donnés de force.


Je croit qu’il est temps pour toi de savoir que tu n’es pas la sorcière la plus puissante car ici tu es donc mon monde.
Hayoumie ne parlait plus c’était comme si elle ne pouvait plus parler et qu’elle devait rester là à écouter bêtement ce que disait Miki.

Si tu savais à qu’elle point j’ai souffert.. Mais tu ne comprend pas n’est-ce pas ? Toute ta vie tu n’as connu que le bonheur parfait d’une petite enfant pourri gâtée !
Je t’es tellement admirer avant, pour ta force et ton courage mais ce sentiment a changé lorsque tu as brisé mon cœur. Tu savais n’est-ce pas , l’amour que j’avais pour Kyô ! Tu savais à quel point il me redonnais la force de vivre une vie normal ! D’oublier mon passé !


Miki s’approcha lentement d’Hayoumie , la prit par la joue et la regarda comme si ce n’était qu’un simple être humain, comme si Hayoumie n’était qu’une personne ordinaire. Hayoumie avait envi de jeter Miki, de l’éloigner d’elle mais elle semblait paralysée comme si Miki lui avait jeté un sort.

Pauvre petite choses, tu n’arrives pas à bouger . Tu ne peux même pas parler.
Ahh , comme j’ai hâte que tu souffres ! Tu vas perdre Hayoumie ! Tu vas perdre ton jolie village et je te prendrais Kyô et …


Hayoumie lui coupa la parole en giflant Miki. C’était si violent que Miki saignait Hayoumie n’avait peut-être pas de pouvoirs dans ce rêve , peut-être qu’elle n’arrivait pas à parler mais elle n’accepter pas d’entendre ce genre de choses, c’est pour cela qu’elle devait agir surtout lorsque Miki prononça le nom de Kyô, Hayoumie n’avait pas besoin de magie quelconque pour agir.

Si tu crois que je vais te laisser agir , si tu crois que je vais te laisser parler ainsi de mon Mari tu peux dire adieu à ta vie ! Tu parles de Moi comme si tu savais toute ma vie mais désolé il y a encore des choses que tu ne sauras jamais de moi.. Par contre je sais que c’est grâce à la Mère de Mélinda que tu es encore vivante ! Moi je sais que tu as eu une horrible enfance pleine d’expérience douteuse .
Je sais ce que tu as vécu ! Je l’ai vu !
Sache quelque choses Miki, le jours ou tu oseras dire encore des bêtises comme ça je peut te dire que tu ne verras plus jamais le soleil dans ta vie.


Des larmes coulais sur les joues d’Hayoumie, Miki venait de toucher un point sensible , Kyô. Hayoumie avait fait tellement d’erreur lorsqu’il était dit pour mort, elle avait tellement souffert que maintenant qu’elle l’avait retrouvé elle ne voudrait plus jamais l’abandonner. Miki semblait encore plus en colère celle-ci voulu rendre le coup à Hayoumie mais elle ne réussit qu’a la griffer sur la joue gauche.
Aishi voulait réveiller Hayoumie alors il fit quelque dérapage de vole tout en essayant de ne pas faire tomber Narhu. Hayoumie ouvrit les yeux immédiatement tout en sentent que quelque choses coulais sur sa joue gauche. elle se remit en place et essuya ce qu’il y avait sur sa joue, lorsqu’elle regarda ses main elle se rendit compte que c’était du sang.


Pose nous tout de suite Aishi !

Aussitôt dit aussitôt fait ! Le dragon s’arrêta comme l’avait demander Hayoumie . Il se dirigea vers une cabane qui se trouvai dans la montagne. Probablement à des endroit où notre maire adorée cultive des plantes de toute sortes. Hayoumie entra dans la cabane en laissant Narhu sur le dos de Aishi.
Hayoumie cherchait quelque choses, elle fouilla dans les placards , brisa quelque bocal , chercha sous le bureau jusqu’à trouver un petit miroir qui était enfoui sous une pile de vêtements et de livres.


Saleté !

Un marque de griffe se située exactement au même endroit où miki l’avait griffé ! Hayoumie se leva , il y avait une tel rage dans son regard. Elle s’avança vers la sorti et monta sur Aishi. Celui reprit le vol.
Hayoumie fixait Narhu. Elle venait de vivre une expérience à la fois étrange , mouvementé et horrible. Et maintenant qu’Hayoumie sentais la guerre se rapprochait Narhu devra affronter encore plus de difficulté , encore plus d’épreuve .

_________________
Nous ne somme plus que fantômes. Alors vous savez quoi ?
bouh !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moon-in-heart.jeun.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The End...   

Revenir en haut Aller en bas
 
The End...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ moon-in-heart } :: L'entrée du village :: RP terminés }-
Sauter vers: