The village of the Moon____.x'3}
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'enterrement de Nihiro...

Aller en bas 
AuteurMessage
Natsumi
Reine des sorcières
Infirmière
avatar

Féminin Nombre de messages : 2153
Age : 23
Rp : 271
¥ : 11 000
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: L'enterrement de Nihiro...   Sam Oct 18 2008, 07:06

Un triste jour funèbre... Aujourd'hui était la date prévue pour l'enterrement de la jeune mère, Saito Nihiro. Natsumi avait prit en charge toutes les obligations pour qu'elle ai un beau cercueil et que sa famille soit présente. Car, tout était de sa faute... si elle avait été un meilleur médecin (d'ailleurs elle n'était même pas un médecin!), il n'y aurait eut aucun problème.. Elle aurait finit la césarienne à temps et la jeune femme n'aurait pas fait un arrêt cardiaque. Natsumi se demandait encore comment cela était-il arrivé. Ce jour-là, l'infirmière avait pleuré toutes les larmes de son corps. Elle ne se souvenait pas avoir déjà été secouée par des sanglots aussi violents. Elle essayait de ne pas se laisser submerger, de garder de la distance, mais.. elle était trop fragile et avait craqué. Ce fut aussi le cas de Bella. La pauvre... elle était venue faire un stage qui devait être enrichissant pour elle et elle allait rentrer chez elle complètement traumatisée et ne voulant plus jamais rentrer dans un hôpital. Bella n'était pas présente à l'enterrement. Elle n'en avait sans doute pas eut le courage. En fait, Natsumi n'avait pas eut de ses nouvelles depuis le jour où Nihiro était morte à cause d'elle.
Des larmes vinrent à nouveau lui piquer le nez ; elle les effaca rapidement. Et Lynette! La petite Lynette! Qu'allait-elle devenir ? La jeune reine avait fait d'un seul coup d'un bébé un orphelin... Elle s'en voulait tellement. Elle avait presque eut envie de rejoindre Nihiro dans la mort. Mais elle ne pouvait pas. ou plutôt elle ne devait pas, car sinon tous ses efforts auraient été vains. Elle avait confié le bébé à des infirmières à mi-temps qu'elle avait aussi tôt appelées.
Natsumi toucha le bout de ses cheveux qui lui arrivaient à présent juste au-dessus des épaules. La veille, elle les avait coupés. Elle ne savait pas vraiment pourquoi. Il y avait quelque chose de symbolique là-dedans, car Natsumi n'aurait jamais fait quelque chose comme ça aussi subitement sans aucun sens caché. C'était le début d'un changement. Elle ne devait absolument pas se laisser abattre ou tomber dans la dépression. Voir ce bébé vivre en bonne santé lui redonnerait de l'espoir. D'ailleurs, elle ne savait pas quoi en faire. Il était absolument hors de question qu'elle l'élève chez-elle, car elle était tout simplement incapable. Elle n'avait que 16 ans! Qu'allait-elle faire? Le mettre dans un orphelinat? Pauvre petite... Si seulement quelqu'un du village voulait bien l'adopter... Il faudrait qu'elle en parle à Hayoumie. La jeune fille sortit un peu de ses pensées et regarda autour d'elle. Quelques personnes de la famille et des amis de Nihiro étaient réunis autour d'un grand trou, sanglotant et soufflant bruyamment dans des mouchoirs. Tous devaient lui en vouloir terriblement. Natsumi l'avait quand même "assassinée", non? Elle serra le bas de sa robe noire en voyant le corbillard arriver. Celui-ci transportait le corps de la jeune femme qui n'avait pas pu voir son enfant. L'infirmière avait également fait venir un prêtre - le même que pour celui du mariage d'Hayoumie et de Kyô - afin qu'elle ai un enterrement dans les principes chrétiens, elle ne savait pas si Nihiro l'était, mais au moins elle était sûre de ne pas l'avoir vexée. Celui-ci prononça quelques mots en latin incompréhensibles, mais ça, ça lui était complètement égal, elle était encore concentrée sur les dernière pensées qu'elle pourrait envoyer à la jeune femme. On poussa délicatement le cercueil dans son trou, et, avant qu'on le recouvre de terre et que tout le monde s'en aille, elle jeta dedans une chrysanthème blanche, blanche comme l'espoir, et murmura un dernier mot à son égard:


Adieu, Saito-san...

Elle ne l'avait même pas connue. Alors comment se faisait-il qu'elle avait était aussi troublée par sa mort? C'était la première fois qu'elle y était confrontée. Elle ne pensait pas que cel pouvait être aussi effrayant. Beaucoup de ses amis avaienr perdus quelqu'un de leur famille proche, comme Akio, Narhu, Kotaro,... Mais Natsumi, jamais. maintenant elle savait ce que ça faisait de voir la mort d'aussi près. Mais tout d'un coup, au lieu de la terroriser, elle sentit un sentiment nouveau grandir en elle. Et si c'était qu'une épreuve pour l'endurcir? Il ne fallait pas qu'elle cède à la terreur. Quelque chose comme ça ne devait plus jamais se reproduire. A partir de demain, elle s'enfermerait chez elle et travaillerait très dur jusqu'à ce qu'elle obtienne son diplôme d'apprenti médecin. Elle essuya la dernière larme sur sa joue et juste avant de se retourner, dit un peu plus fort:

Et merci.

_________________


Moon in Heart, je t'aime!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moon-in-heart.jeun.fr/
Akio
Chevalier Servant
Infirmier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1681
Age : 24
Rp : 82
¥ : 11 000
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: L'enterrement de Nihiro...   Sam Oct 18 2008, 17:48

[Bon.. Oki, le post sera minable contrairement au tien XD]

C'était une journée terrible, et sa, tout le monde le savait. Aujourd'hui, c'était le jour de l'enterrement de Nihiro Saito, une jeune mère qui n'eut pas le temps de voir sa jeune fille... En son honneur, nous l'avions baptisé Lynette, car c'était comme sa que cette jeune femme voullait l'appellé. Comment est t'elle morte me demanderez-vous ? Morte durant l'accouchement prématuré, a cause d'une crise cardiaque... Comment je sais cela ? Non je n'ai pas lut les journeux, j'étais la a ce moment, impuissant, revoyant cette être d'effroi: La Mort...

Et oui, Akio était bien la parmis les gens au cimetierre. Il ne se montrait pas, mais il voyait bien les gens triste... Mais, il regarda essentiellement une personne: Natsumi. Il fallait dire que c'était entre ces mains que Nihiro était morte.. Qu'elle moment choquant. Akio avait peur qu'elle arrete la médécine juste pour cela. Il fallait dire que pour Natsumi, c'était la première fois que quelqu'un mourrait sous ses yeux... Pour Akio,Narhu,Kotaro,etc.. Ceci avait déja été vécu... Chacun a son passé.

Puis, la cérémonie commença, un prêtre commença a parler en Latin. Akio comprenait l'essentielle, il avait appris les base avec Hayoumie car certains livre de chimie était justement écrit dans cette langue. Il profita que tout le monde le regarde pour se faufiller un peu plus prés de Natsumi.. première chose qu'il remarque: elle c'était coupé les cheveux ! Akio comprit en partie pourquoi elle avait fait cela.. C'était une assez bonne nouvelle en faite ! Puis, le cercueil fut posé délicatement pour en faite etre recouvert de terre.. Akio se positionna juste derrière Natsumi. Il l'entendit dire "Adieu" ainsi que "Merci". Maintenant Akio en était sur de ce que voullit Natsumi. Devenir médecin. Aprés que sa chérie ai jeter une chrysanthème blanche (Tien !! on parle de Narhu ? XD), Akio enlaça Natsumi avec ses bras et la serra.. pourquoi ? Pour donner un peu d'amour et pour montrer qu'il sera la quoi qu'il arrive. Puis, une fois la cérémonie finie, il regardèrent une dernière fois la tombe et partirent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narhu
Gardienne de La paix
SUPERPâtissière
avatar

Féminin Nombre de messages : 945
Age : 24
Rp : 148
¥ : 14 000
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: Re: L'enterrement de Nihiro...   Dim Oct 19 2008, 13:30

C'était l'inconnu, le vide, le néant noir dans lequel s'enfonçait le cercueil de Nihiro. Narhu n'avait pas osé trop s'approcher, présenter ses condoléances à la famille, ou encore donner un mouchoir à Natsumi. En cet instant funèbre, elle avait envie de voir personne, de ne parler à personne. Pour que personne ne voit sa tristesse. La jeune fille ne connaissait pas bien la professeur d'anglais. En fait, elle ne la connaissait tout simplement pas. Le jour où Kaede lui avait parlé de cette jeune femme, elle lui avait promis de venir à ses cours. Et finalement elle n'était jamais venue. Elle avait bafoué sa promesse envers son amie, et elle voyait la mort de la femme comme un signe désapprobateur du ciel, pour la punie. Un ciel bien gris d'ailleurs ce jour-là. Narhu referma un peu mieux son lourd manteau noir, qui cachait une légère robe de velours sombre. C'étaient les seuls habits qui pouvaient convenir à un enterrement, aussi solennel soit-il. On n'était pas dans une église pour un mariage, et cela désola l'apprentie-sorcière. C'était de sa faute. On la punissait de n'avoir pas tenu sa promesse.
Une goutte tomba sur sa joue. Sur le moment, elle ne put savoir si c'était la pluie qui commençait à tomber, ou si c'était ses larmes. Des larmes amères qui lui brouillèrent bientôt la vue. Elle dut sortir un mouchoir pour s'essuyer les paupières et retrouver la vue qui s'offrait à elle. Une vue comme elle détestait en voir. Avec des gens silencieux, tristes, qui se retiennent de pleurer ou qui lâchent des torrents sur leurs joues blêmes. Narhu s'imaginait tous ses visages qu'elle n'irait pas voir de près, par crainte de ne pas pouvoir arrêter son mal de coeur. A l'écart, elle reporta son attention sur Natsumi qui déposait une fleur sur le cercueil de Nihiro. Elle devait être très triste aussi, car c'est dans son hôpital qu'elle était morte. Tandis que la reine devait y voir un signe de son incompétence imaginaire, la pâtissière y voyait un signe dans son imaginaire incompétent.
Les gens sortirent leurs parapluies, et les voir s'ouvrir tous ensemble donna un petit sourire à Narhu. En plus, elle souriait de cette vision atroce ! Elle se mit à se détester tout de suite. Qu'est ce qu'elle faisait encore là cette peste qui sourit du malheur des autres ? Est-ce que quand cela arriva à un de ses proches, elle se mettra à rire de voir la tête rougie de son ivrogne de grand-père parmi l'assistance ? Cette pensée lui mit le moral à zéro. Comme s'il n'était pas déjà si bas, sans Kotaro pour la consoler. Pour se racheter, elle voulut aller voir la tombe du professeur de plus près, s'y recueillir, y déposer une fleur, et puis partir lorsque sa tristesse sera partie. Mais il y avait encore trop de monde autour du cercueil. Un mouvement dans le groupe retint l'attention de la jeune fille. Les gens partaient, lentement mais sûrement. certains parler avec le prêtre, d'autres entre eux pour se raconter des anecdotes bienveillantes sur la morte. Il ne resta que Natsumi et Akio devant la sépulture. Leur geste amoureux rappela à Narhu qu'elle n'était pas seule elle non plus. Voir son amie dans les bras d'un garçon lui réchauffa le coeur. C'était comme un signe d'espoir de voir que quand la mort frappe, il reste des gens pour l'affronter. Une fois qu'ils furent partis, La jeune fille s'avança à son tour.
On avait recouvert le cercueil. La terre fraîchement retournée laissait dans l'air une odeur de mouillé, de mousse humide. La sorcière se posta debout devant la plaque de marbre qui dépassait du sol, fièrement plantée pour l'Eternité. C'était le moment des derniers adieux, des remerciements et des pardons. Le moment qui déchire le coeur, le fait saigner à en mourir moralement. Sensible qu'elle était, Narhu ne put retenir une nouvelle larme qui tomba dans la terre.


Je... Enfin, vous ne me connaissez pas Saito-san... J'aurai put être votre élève, mais je ne le suis pas devenu. Tant de choses m'en ont empêché. Je vous prie de bien vouloir me pardonner... Bien que je sois impardonnable.

Le propre son de sa voix la surprit. Elle était faible, comme au bord de la rupture. Comme son corps d'ailleurs. Elle se sentait prête à s'effondrer, à s'écrouler sur l'allée de graviers qui conduisait à la tombe. Et il n'y aurait personne pour la relever. Elle serait restée là, mouillant ses habits de ses larmes, lovée sur le sol sans pouvoir dire un mot, demander à l'aide. Ses cheveux trempés descendaient en cascade sur ses épaules baissées, sa frange masquaient ses grands yeux tristes. Elle sortit de sa poche un chrysanthème à son tour, comme Natsumi l'avait fait quelques minutes plus tôt. Dans le fouillis de bouquets de fleurs en tout genre, il faisait office de présent insignifiant. Mais en le plantant dans la terre meuble, Narhu pensa qu'il durerait plus longtemps que les autres, que ses racines allaient protéger Nihiro pour des années. La délicate fleur blanche s'épanouit dans un rayon de soleil que les nuages avaient laissé passer. La jeune fille se releva en souriant tristement.

Soyez heureuse Saito-sensei. Vous le méritez.

Sur ce, Narhu fit demi-tour et sortit du cimetière. Ce cimetière où la jeune femme pourrait reposer en paix pour toujours.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chrysanthem.skyrock.com
Kaede
Moon
gérante de magasin de magie
avatar

Féminin Nombre de messages : 1826
Age : 28
Rp : 128
¥ : 18 600
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: L'enterrement de Nihiro...   Mer Oct 22 2008, 08:47

[Kyaa C'est beau T^T]

Kaede restait immobile sous la pluie, Kurô à ses côtes. Des gouttes d'eau coulaient sur son visage. Elle ne faisait aucun geste pour les enlever. Ses longs cheveux étaient trempés. Kaede n'avait pas eu envie de prendre un parapluie. Son manteau façon Paddington ne la gardait ni chaude ni sèche mais cela ne gênait pas Kaede. La jeune fille s'approcha de la pierre tombale et s'agenouilla devant pour lire les inscriptions. Il n'y avait rien de particulier à part une mention pour sa fille, Lynette. Son coeur se serra en pensant à cette jeune fille qui ne verrait jamais sa mère. Kaede avait bien envie de l'adopter mais ... Elle n'était pas prête pour élever un enfant et elle n'était pas sûre que Kurô en veuille.
Déjà une larme coulait le long de sa joue. Kaede faisait parti des quelques personnes qui avaient connu Nihiro, mais encore elle ne la connaissait pas bien, pas bien du tout. Un cours d'anglais n'avait pas été assez. Dans le mémoire de la sorcière, cette femme honorable serait toujours 'Saito-San'. Une autre larme s'échappa des yeux de Kaede en pensant à Lynette qui n'aurait aucun souvenir de sa mère. Qui allait s'en occuper ? Quelqu'un de sa famille, qui étaient venus aujourd'hui. Ils restaient ensemble, tous en noir, tous pleurant. Bien sûr que les villageois étaient en noir et certains pleuraient, mais ils ne pouvaient comparer leur tristesse à celui de la famille.
Kaede se leva brusquement et mit la main dans la poche. Il y avait là sa baguette magique. Elle ne l'utilisait que pour réaliser des sorts compliqués et longs. Elle en avait bien l'intention d'en faire un aujourd'hui, pour rendre hommage à Nihiro. En dirigeant la pointe de sa baguette vers le tombeau, elle commença son sort. Ce sort était composé de noms latins et était très compliqué. Kaede s'était tuée à l'apprendre la veille et espérait de tout son coeur réussir, car elle ne pourrait pas le défaire et n'avait pas répété. Ca utilisait trop d'énergie.


... infintas multi pulchritudinis croceus nitidus tumulus* ... Avec un mouvement compliqué de la main, elle termina son sort. Fatiguée, Kaede recula et attendit que sa formule se mette en route. Malheureusement rien ne se passa et au bout de quelques instants, Kaede se tourna et commença à partir. Tout à coup, Kurô lui attrapa le bras, l'obligeant à rester. Elle se retourna et vit la terre derrière la pierre tombale qui grouillait de particules dorées. Parmi la brume de particules, la terre se fissura et une tige sortit du trou. La tige, qui brillait comme du métal chauffé à blanc, s'agrandissait rapidement. Quand elle mesurait une trentaine de centimètres, elle s'arrêta et resta immobile. Ensuite, un des bourdons commença à éclore. Des pétales dorées se déroulèrent doucement, toujours illuminé par la magie. Peu à peu, le rosier s'arrêta et devint un vrai rosier. La magie disparut, laissant place à un rosier presque laid en comparaison avec celui qui y était auparavant.
Kaede resta choquée par ce qu'elle avait fait. Elle, la sorcière de dix-huit ans, avait réussi à faire pousser, sans graines, sans eau, sans soleil un rosier jaune magnifique. Certes un peu petit, mais il allait grandir. Le rosier lui-même symbolisait la beauté de la vie, même avec les épines le long du tige. Que finalement quelque chsoe qui fait mal peut grandir et devenir quelque chsoe extrêmement beau, qui vivrait pendant de nombreuses années, fleurissant après chaque hiver froid et misérable. La plante et la couleur était aussi signifiants : la plante signifiait la vie et la beauté même s'il doit périr en fin de sa vie, que chaque chose a son temps et que rien ne pourrait modifier cela. Bien sûr le rosier de Kaede était destiné (enfin censé ^^') mourir quand la pierre tombale s'effondrerait. Et la couleur ? Le jaune signifiait la joie, l'amitié, la gratitude et l'affection et bien sûr la chaleur des pétales ne pouvait que chauffer le coeur de quelqu'un.
Il restait encore une chose à faire : les adieux.


Merci Saito-san, d'avoir mis au monde un être nouveau. Je tâcherai de veiller le plus possible sur votre fille.

Des larmes coulant librement sur ses joues, une Kaede émue s'en alla, laissant Kurô devant le tombeau. Elle sentait qu'elle et lui avaient besoin de temps seules. Une idée affreuse lui vint en tête : celle que Kurô, Natsumi, Kotaro, Narhu ... Mourrait. Comment pourrait-elle survivre ? Elle pouvait pas imaginer une vie sans eux. Mais, attristée comme elle était par les funérailles et affaiblie comme elle était par sa magie, Kaede ne pouvait pas s'empêcher de repousser la pensée à plus tard. Il fallait vivre au jour le jour, profiter de la Vie pendant qu'on la tenait entre les mains.

*= Eternité beaucoup beauté d'or plantes tombeau x333

_________________


Http://fowt-0.skyblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perdu.Com ... Pas à moì x)
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'enterrement de Nihiro...   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'enterrement de Nihiro...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enterrement de notre Anaïs...
» ? L'ENTERREMENT DU ROI EDOUARD VI
» Un pieux enterrement
» Chanson des Escargots qui vont à l'enterrement [poème]
» L'arbre aux messages. - Enterrement Habashi Zanshi |Libre Sunajins|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ moon-in-heart } :: Les alentours du village :: Le Cimetière Sky }-
Sauter vers: